Il n’y a pas que des illustrateurs «cute » dans mon Panthéon, il y a aussi des auteurs trashs. Et notamment le cultissime Chuck Palahniuk (rien que son nom est une torture à écrire !). La lecture d’un de ses livres fera passer votre vie pour le comble de la sérénité. On se retrouve dans des univers où folie douce et folie furieuse livrent bataille, où c’est un miracle que le héros reste en vie avec le nombre de névroses qu’il se trimballe ; c’est complétement azimuté, du coup, on se dit  « mais comment fait-il pour retomber sur ses pieds, mais où va-t-il chercher tout ça ! » car c’est truffé de trouvailles stylistiques et romanesques. Palahniuk a un regard acide sur l’Amérique contemporaine (son addiction aux médicaments, son amour des groupes de paroles, sa soif de consommations en tous genres...). Le plus connu de ses livres est « Fight club » grâce à l’adaptation en film (très bon d’ailleurs !) mais vous pouvez aussi en lire 2 autres (sans vous ruiner, c’est en poche – pff, une libraire qui pense au porte-monnaie de ses lecteurs, quel sens du commerce à chier !) : « Choke » et « Survivant ». Le premier est en
Folio SF et les 2 autres en Folio Policier et ce classement dans des collections thématiques est une aberration car c’est vraiment une littérature inclassable, des histoires inracontables. Allez, hop, je crée mon 2e fan-club, après Pomelo, « Vote for Chuck ! ».

choke1fight1survivant