# Un couple adorable de petits vieux (oui maman, des "vrais" vieux, beaucoup beaucoup plus que 60 ans :-) tout menus, tout blanchis, passent près de 3 heures dans le rayon jeunesse à choisir consciencieusement chaque album qu'ils offriront à leurs petits enfants (et vue la très grosse pile de livres, ils doivent avoir une descendance fournie). Madame sélectionne selon les âges puis passe à monsieur qui prend des petites notes, feuillette, compulse, lit quelques lignes puis se concerte avec madame. J'aime cette idée que chaque album a été pesé, feuilleté, sélectionné puis reposé, réfléchi et finalement choisi pour la bonne personne.

# Certains commencent à flipper : "Il y a trois semaines, il y avait un livre rouge sur cette table, pitié dites-moi que vous l'avez encore !" "C'était sur quoi ?" "Je sais pas, il était posé là !".

# Une petite dame grisonnante me demande le rayon manga. "Vous cherchez quels titres ?" "les tomes 6, 7 et 8" "hum (coup d'oeil en coin à mes 4 mètres linéaires de mangas), oui, mais de quelle série ?". Au regard paniqué de la dame, je devine qu'elle n'en sait rien. Et là, on bénit le sacro-saint portable qui permet d'appeler le petit-fils et d'avoir une réponse à cette épineuse question.

# Une vieille dame me demande si nous avons un rayon avec des radios TSF.

# Souvent les clients nous demandent de trouver LE cadeau idéal pour des gens que nous ne connaissons ni d'Ève ni d'Adam. La confiance qu'ils placent en nous (ou la flemme de chercher eux-même :-) est parfois flippante.

# Une dame me demande "Le piano pour les pauvres". (Il s'avère qu'elle cherchait "Le piano pour les nuls").

# J'aime les complots : un jeune homme qui chuchote tellement bas que je le comprends mal car sa copine n'est pas loin et pourrait entendre le titre du livre qu'il cherche à lui offrir, les livres commandés et les messages sybillins qu'il faut laisser sur les répondeurs pour ne pas éveiller les soupçons du conjoint, les mères qui viennent le matin avec leur progéniture pour regarder négligemment les livres et hop, reviennent 1 heure après, seule, et refont le même parcours en remplissant leur panier d'après les petits indices ("trop bien, le dernier Ariol !" etc.) laissés par leurs petits Poucets d'enfants.