- Vu des singes à la pelle : des couillus, des moustachus, des nouveaux-nés, des vieux nababs, des jeunes mères, des joueurs, des agressifs, des qui étaient intéressés par ma jupe, des qui s'épouillaient, des voleurs...
- Vu du tissu "Comptoir des cotonniers" à 2 euros le mètre dans une boutique de tissu en gros.
- Être réveillée par le chant du coq à Ubud.
- Beaucoup aimé la balade en scooter dans les rues d'Ubud by night : adl devant, Kadek, un des employés de l'hôtel (et fan absolu de Louison) au milieu et moi derrière. Une vraie midinette ! Les filles ont A-DO-RÉ toutes les balades en scooter !
- Vu une femme en train de scruter la tête de son mari avec une pince à épiler pour lui enlever les cheveux blancs. Vu cette scène juste après avoir vu les singes de la Monkey Forest s'épouiller. Ça m'a fait sourire.
- Chouettes balades dans la verte campagne et les rizières autour d'Ubud (difficile de croire qu'on a moins d'un km d'une boutique Ralph Lauren :-) !
- Au bout de notre allée, il y a un chantier. 4 femmes apportent les parpaings sur leur tête, 3 à chaque fois. J'ai essayé d'en soulever un, ça pèse un âne mort. Elles doivent avoir des cervicales en béton.
- Vu un spectacle de Keçak, très impressionnant.
- Le japon est trendy ici aussi : "japonaiseries" et trucs en crochet s'exposent dans des boutiques épurées.
- Les policiers municipaux portent un sarong à carreaux noir et blanc et un e chemise noire.
- Assisté à un défilé avec chars, fanfares, écoliers, reines, de beauté. Une fête populaire et euphorique, les gens sont contents, les petits couples d'ados se baladent, les groupes de copines gloussent, les familles sont de sortie, les pères portent leurs petits. Il y a des vendeurs d'oiseaux multicolores (teints avec du colorant alimentaire ?) que ls enfants embraquent dans de petites cages, des vendeurs de barbapapa en sachet, des boissons aux couleurs improbables, des morceaux d'ananas sur des tiges en bambou (la pomme d'amour locale). Et comme en France, j'ai les larmes aux yeux quand ça défile.
- Même à Ubud, la coupe du monde est bien là !
- Adl a commencé à avoir un peu le mal du pays au bout de 2 semaines.
- Il y a un inconvénient à être touriste hors saison, c'est qu'on est un peu la seule cible des vendeurs sur la plage (sarong, massage, colliers, etc.). "Bon marché", entendu maintes fois, sera notre gimmick à Adl et moi.
- Je crois que le mauvais goût concernant les "souvenirs" est universel.
- Lovina, LE pays du dauphin.
- Ce matin, lever à 5h30 pour aller voir les dauphins au large de Lovina. Une horde bateaux de pêcheurs, ponctués de points orange et jaune fluo des gilets de sauvetage. Tout cela reste malgré tout gracieux grâce au charme des bateaux à balanciers multicolores, au lever de soleil sur la mer et à la magie de voir des dauphins nager à côté du bateau. Trouver cela ridicule et émouvant tout à la fois.
- Ici, les gens jouent beaucoup aux échecs sur les pas de porte.

bali14
bali15
bali16
bali17
bali18
bali19
bali22