- Aujourd'hui, une cliente me demande un conseil pour des bouquins. Elle pleure et s'excuse de ne pouvoir s'empêcher de pleurer  alors que sa fille qui l'accompagne a l'air très sereine. Et nous avons une conversation sensée et rationnelle alors que pendant toute notre conversation elle continue de pleurer voire de sangloter. Je ne sais pas quelle était la raison mais j'ai trouvé ce moment surréaliste.

- Devant l'accueil, un monsieur et une jeune fille attendent. Je demande "A qui est-ce le tour ? Êtes vous ensemble ?". Le monsieur (dans les 70 ans, cheveux blancs, œil qui frise) me répond en regardant la demoiselle "Non, mais ça ne saurait tarder...". Il n'y a aucune malice dans ses propos, juste l'envie d'un bon mot alors on rigole tous les trois.

- Un vieux monsieur me demande le livre de "Liliane Betancourt, vous savez l'otage...". Mouais, c'est d'Ingrid qu'il cause mais Liliane le vaut bien aussi :-)

- Est-ce l'effet détox de janvier mais il n'y a plus aucun truc à manger dans aucun des tiroirs de la libraire. On sent poindre le manque...  Pourtant l'autre jour, j'ai accompagné une petite fille aux toilettes et sa mère m'a proposé un chocolat en remerciement et j'ai eu le courage de refuser !

- Un grand garçon (environ 10 ans) s'est perdu et vient me voir. "Comment il est ton père ?"  "Il porte un blouson en cuir et puis, vous allez trouver ça bizarre, mais il ressemble un peu à Georges Clooney" "Eh bien, on va le chercher, hein" (dixit la bonne âme doublement intéressée). Hélas, on a retrouvé la maman avant le papa, je n'ai donc pas pu vérifier les dires du garçon.