Grand weekend à Marseille, entre soleil et pluie mais en constant dépaysement. Un grand merci à Anaïs et Françoise qui nous ont guidé par procuration, c'était chouette de se balader avec vos petits mots dans mes poches.
Donc, à Marseille :
- Le patron du "Sur le pouce" est le sosie de Jean Benguigui.
- Je suis hyper déçue car je n'ai entendu aucun "peuchère" ni "putaincong" et je trouve que les marseillais n'ont pas tant d'accent que ça.
- J'ai vu des rats (pleins) gros comme des petits caniches et j'ai vu un chien gros comme un petit rat.
- On a mangé des pizzas, du couscous, des gâteaux tunisiens, des mandarines, du loup (du bar en Bretagne), de la brandade de morue, des navettes à la fleur d'oranger...
- Le métro est resté bloqué dans les 70's.
- On est tombé que sur des gens charmants.
- Notre Dame de la garde, c'est un peu la Tour Eiffel locale. Notre point de repère pour s'orienter et un panorama à couper le souffle. Nous avons joué les touristes à fond : Vieux panier, Belsunce, Palais Longchamp, Malmousque, la corniche, le Vieux port, la Canebière (je voyais ça comme la promenade des anglais : grosse déconvenue :-). Nous ne sommes pas allés jusqu'à la Cité radieuse, trop loin et nous avons presque tout fait à pied (un chouia de bus car c'est chouette le bus et un chouia de métro).
- ça monte, ça descend, il y a du relief dans la ville et du coup, de formidables points de vue. J'aime aussi voir les collines et les falaises qui entourent la cité. Se dire que malgré l'hyperurbanité (la ville est titanesque et certaines barres d'immeubles au loin sont impressionnantes), la nature avec sa mer et ses roches, est très présente.
- Il y a des rues fantômes qui n'existent pas sur les plans (et là je fais un clin d'œil à mes 2 copilotes :-)
- Malgré ce qu'a cru voir Tony dans la vitrine du Museum d'histoire naturelle, l'ocelot ne vit pas en Camargue (mais en Amérique du sud si ça vous intéresse de le savoir).
- On a vu du mimosa.
- Des fois, ça m'a fait pensé à l'Italie (Naples pour le côté ruelles et Rome pour le côté collines blanches).
- Je trouve ça marrant de mettre ma crème pour les mains "Petit marseillais" à Marseille.
- Vu "the green hornet" au Prado et "Les chemins de la liberté" aux Variétés.
- Tony propose l'idée de faire un Pantone avec les couleurs de cacas de chiens ( forts nombreux et occasion d'un bon fou rire) : une gamme chromatique riche et variée.
- On a pris le petit ferry du port.
- On n'a jamais réussi à trouver la librairie Maupetit.
- On a vue la boutique officielle de "Plus belle la vie"
- Ici, le pain au chocolat s'appelle une chocolatine.
- Sur le marché aux poissons, on a vu des trucs exotiques : poulpes, murènes, "oeil de sainte Lucie", hippocampes...
- Le linge qui sèche au fenêtres, mon péché mignon.

programme
linge1
linge2
linge3
linge4
linge5
linge6
linge7
linge8