Un homme âgé qui n'attend plus grand chose de la vie, si ce n'est qu'elle passe doucement, s'enterre avant l'heure sur un ilôt suédois. Chaque matin, il creuse un trou dans la glace et s'immerge dans l'eau glacée pour se prouver que, quelque part, il est encore vivant. Un jour, une femme vient lui rendre visite. Il l'a aimé puis abandonné 30 ans plus tôt, sans explication. Elle va mourir, elle exige qu'il tienne une promesse faite 30 ans auparavant : lui montrer un petit lac de forêt aux eaux noires. Ca peut paraitre plombant mais plus la mort, la vraie, se rapproche plus le livre devient vivant, touchant.

"Les chaussures italiennes" d'Henning Mankell - Point Seuil

2011_07_11_0002