- Les femmes ici ont souvent des traces blanches sur le visage (rondes, en traits, sur les joues, sur la nuque..). Je n'ai pas osé demandé ce que c'était et pourquoi.
- Notre moustiquaire est carrée et notre lit est très haut ce qui fait que quand on se couche, on a l'impression d'être dans une toute petite cabane en tulle. J'aime assez.
- Ce matin, en prenant le petit déj, on a vu des ailerons de requin (les fameux !) croiser à 5 mètres du bord. J'ai trouvé ça excitant mais les gens de l'hôtel avaient l'air blasés.
- On devait rester 1 ou 2 nuits et c'est déjà notre 4e jour ici. on est bien à laisser le temps se dilater.
- Je ne serais jamais une naïade des plages. je plonge avec un tschirt pour éviter les coups de soleil dans le dos et comme j'ai froid au ventre quand je nage longtemps, je le rentre dans mon bas de maillot (top sexy ! si je pouvais me baigner avec une ceinture Gibaud je le ferais). Je ressors de l'eau avec des semi dreadlocks emmêlés autour de mon masque. J'ai des coups de soleil sur les cuisses avec la marque de mon short.
- Nous changeons d'endroit, direction Hin Wong Bay. L'eau est d'un bleu ! Ici, quasiment pas de sable mais un chamboulement d'énormes rochers ronds. La route pour y parvenir est faite de montées ardues et de descentes vertigineuses. Pour une fois, je vénère le 4x4 et ses freins !
- A cause des coraux, des minis-coquillages sur les rochers et mes stations prolongées dans l'eau, j'ai les mains qui pèlent et pleins de petites coupures. Mais question coupures, c'est adl qui détient le record, ses jambes sont un carnage !
- Ce soir, c'est Singha fraîche à la place de la Chang. on fait marcher la bière locale.
- Des fois je mets la tête sous l'eau et je regarde les 6 jambes de ma petite famille se mouvoir sous l'eau bleutée et je les trouve gracieuses ces 6 jambes.
- Alors que le mini-bout de plage était tout en quiétude (même nos filles étaient calmes pour une fois), un bateau rempli de plongeurs est venu s'amarrer dans la baie avec sono à fond (genre Chérie FM).
- Louison s'est coupé sous 2 orteils en se baignant. Une italienne très sexy et tatouée  m'a proposé une pince à épiler et la patronne du bar 2 pansements et du rab du jus d'orange.
- Ici les poules ont un grand cou, un petit corps, des grandes pattes, pas de crêtes et nichent dans les arbres.
- Ma trace de pied mouillé sur le ponton en bois me fait penser à la pub pour "Pacific". La comparaison s'arrête là ! :-)
- Moins glop, les espèces de sangsues qui remontent des toilettes.
- Levés tôt (6h44). Super journée en kayak. Nous ne sommes pas allés très loin, de l'autre côté de la baie sur un petit bout de plage qui donnait l'impression qu'on était seuls au monde : une maison abandonnée, un banc judicieusement posé à l'ombre d'un arbuste, des laisses de mer pour que les filles se construisent des cabanes entre les gros rochers, un mobile avec des coraux pour personnaliser "notre" arbuste et une forêt hyperdense qui vient s'échouer à l'orée de la petite plage (on entend bouger dans les branchages : vu un varan et un couple d'écureuils).  Bon on était pas vraiment seuls vu que ce coin est réputé pour le snorkelling (encore vu un mérou, je suis décrétée reine des mérous et Tony roi des requins) et que les petits bateaux se succèdent pour larguer son flot de plongeurs. Mais personne n'ose accoster sur "notre" plage.
- La densité de tatouages en Thaïlande est assez forte. Le touriste made in Thaïlande est tatoué !
- Je n'ai pas mis ma montre depuis que je suis partie de France. C'est Tony qui se colle la sale besogne de regarder l'heure de temps en temps. Sinon, on vit au rythme du soleil qui se lève et se couche tôt, de nos estomacs, des départs de bateaux.
- Demain, on change d'île.

DSCF2112
SANY1961
DSCF2385
2012-06-27_0007Copy
DSCF2115
SANY1970
2012-06-26_0012Copy
SANY1982