- Nous partons pour Haad Salad (le nom me fait rire !) et l'hôtel Cookies Salad. Sur le papier, ça donne envie, pas trop cher. En vrai, une chambre très (trop) luxueuse pour nous, une piscine (bon, ne boudons pas, ça c'est pas mal quand c'est marée basse), une vue pas top (digue au bulldozer, chantier en cours, cette plage devait être magnifique avant), un prix "ouch" et beaucoup de touristes. On a vu tellement peu de monde avant que cette surabondance de restos, lumière, monde (jeune !) nous plaît moyen. Nous décidons de rester une nuit et nous mettons en quête de quelque chose de moins cher sur la plage.
- La full moon party nous a rattrapé ! La pleine lune est dans 3 jours et quasi tous les bungalows bon marchés sont réservés. Nous pensions être tranquilles en restant à l'exact opposé de l'île. Eh non !
- Nous assistons à notre premier coucher de soleil (on ne se trouvait jamais à l'ouest) en barbotant dans la mer chaude (plus que l'air). Lumière et couleur surnaturelle à la Martin Parr.
- Le soir (comme souvent le soir), des éclairs zébrent le ciel. Un magnifique orage !
- La plage le soir a des allures de Las Vegas ou de Floride à Noël : cocotiers, lumières et guirlandes lumineuses partout.
- Notre nuit dans notre suite luxueuse fut délicieuse : clim bien dosée, matelas dense et moelleux comme il faut, pareil pour les oreillers et les draps, eau chaude et PQ, frigo et eau fraîche.
- Adl rentrant dans la chambre climatisée : "waouh, il fait froid, on se croirait en France !".
- Le serveur du resto était hyper souriant (comme beaucoup de monde ici à part 2-3 exceptions) et il avait une mante religieuse sur la tête.
- Nous sommes passés d'un bout de la baie à l'autre : transhumance sur la plage avec les bagages. Tony a porté la valise (lourde) sur l'épaule : un vrai sherpa !
- Nous logeons au Sea Salad : beaucoup plus modeste mais clean. Nous sommes à côté d'un immeuble en construction. Pas de bruits de travaux mais la radio des ouvriers à fond : le meilleur de la variété thaï !
- Coucher de soleil de première classe ce soir en buvant une bière les fesses en maillot sur le sable. Cliché mais jouissif !
- Nuit pourrie, le retour. Gens qui braillent, matelas en bois, clim qui donne froid.
- Pancakes le matin, noodle soup le soir, c'est bien les repères.
- Adèle : "les bretzels, c'est comme une belle femme bronzée".
- J'ai goûté au massage thaï : une des heures les plus richement dépensées de vie. Les 10 premières minutes, c'est limite douloureux, après le corps s'abandonne et on devient une flaque pétrie, palpée, pressée, relaxée, enduite : le bonheur !
- Du coup ce soir, j'ai massé les filles. Chacune a bien vérifié qu'elle avait eu autant de massages que l'autre ("Eh, à moi, tu m'as pas fait les pieds comme à Adl").
- En ce moment Louison a un leitmotiv, elle veut une perruque pour avoir les cheveux longs. Chaque fois que l'on fait un déplacement, elle demande si on y trouve des perruques. Ex : "- Demain, on prend le bateau. - Est-ce qu'ils vendent des perruques sur le bateau ?" Le comble, c'est qu'on a vu un magasin de perruque à Thong Sala, mais chut !
- La full moon nous rattrape (bis). On croise des jeunes gens pomponnés, maquillés, fluotés, déjà beurrés, remplir des taxis pour aller aux fêtes.
- Ce soir, très grande marée (pleine lune oblige). La plage a quasiment disparu sous les vagues. On marche pieds nus dans la mousse d'écume. La grande balançoire de la plage est désormais au dessus de l'eau qui, même à 22h, parait chaude.
- On a mangé dans un petit resto où le patron faisait des sacs sur son temps libre, avait un sourire irradiant, disait "kop khun ka" (merci) à tout bout de champ et faisait une génuflexion quand il ouvrait son frigo.
- Demain on rentre à Bangkok.

DSCF2279
DSCF2307
DSCF2638
DSCF2679
DSCF2797
DSCF2813
DSCF2703
DSCF2734
SANY1952