La bd historique ne m'attire pas, la fantasy m'insupporte, la baston me laisse froide, je trouve les hommes en collants ridicules. Pourquoi, alors, pourquoi j'ai lu cette bande dessinée d'une traite et que j'ai adoré ?
A une période indéfinie qui ressemble grosso modo au Moyen Age, on suit Adrian, petit bonhomme d'une dizaine d'année, 30 kgs tout mouillé qui s'entraine pour participer à son premier tournoi. Son partenaire initial lui faisant défaut, on lui attribue comme coéquiper un grand type étranger à la ville, grande gueule, costaud, prétentieux, drageur et motivé par des raisons inconnues. Une série (une douzaine de tomes à venir) aussi addictive qu'un manga (et pourtant je ne lis pas de mangas), qui a l'énergie d'un jeu vidéo  (et pourtant je ne joue pas au jeu vidéo), servie par le trait si vivant de Bastien Vives et ses accolytes Balak et MicKaël Sanlaville (volontairement, on ne sait pas qui fait quoi mais ça ressemble à du Vives). A suivre donc !

"Last man - tome 1" de Bastien Vives, Balak et Mickaël Sanlaville chez Kster et plus d'info sur la série ici.

2013-03-12_0001