Une jeune fille a voulu rendre un livre acheté il y a "pff, un peu plus de 4 ans environ".

Dans le rayon BD, j'ai vu un homme avec une sardine de camping comme pique à chignon.

J'ai eu une conversation surréaliste sur l'utilisation de la virgule en littérature, avec la cliente qui me lisait des phrases entières (certes très bien ponctuées, certes).

J'ai eu une conversation beaucoup plus prosaïque sur comment expliquer l'érection aux petits garçons (un peu de la science fiction pour moi qui n'ai que des filles). Mais bon on a trouvé des réponses et c'est une maman visiblement soulagée qui est repartie avec son adorable petit gars.

J'ai rêvé que Thomas Baas (un illustrateur) m'appelait pour me demander quelque chose mais il était particulièrement muet au téléphone. Le lendemain, c'est en rangeant un livre illustré par lui que mon rêve m'est revenu.

Dans la série des rêves, ma collègue a rêvé que je partais travailler dans un Extrapole (chaîne culturelle qui n'existe plus) à Rueil-Malmaison. Si des Rueilloises passent par là, je les salue :-).

On m'a demandé "l'histoire de la Bible " et mon doigt a rippé tapant "l'histoire de la bibile". J'ai réprimé un pouffement.

J'ai renseigné un client excessivement poli et ça m'a fait bizarre. On n'est plus habitué à la politesse, elle devient suspecte.

Aujourd'hui, j'ai rempli une feuille qui servira à calculer si je "mérite" plus (ou moins) que mes collègues de rester dans l'entreprise. Je nous trouve particulièrement dignes et pleins d'humour dans cette drôle d'histoire qui nous arrive. Pourvu que ça dure...

 

2013-04-14_0027