J'ai grandi en lisant Claire Brétecher : "les aventures de Cellulite", "Baratine et Molgaga", "Les gnangnans", "Les frustrés" puis plus tard "Agrippine" qui avait cette position si particulière de se tordre les jambes pour s'assoir (position que j'avais et qu'adl reprend aussi aujourd'hui). Une femme belle mais qui n'en faisait pas cas alors que la moitié des auteurs de BD des 70's étaient amoureux d'elle, une femme qui s'est affranchie en s'auto-éditant, une auteure qui a inspiré pas mal de dessinatrices d'aujourd'hui. C'est sur la foi de cette couv' que j'ai acheté "Chic fille", la nouvelle revue des éditions Fromentin. A découvrir...

2015-07-27_0003