Voici un album dont j'aime beaucoup le graphisme et les différents niveaux de lecture. Un soldat garde la page de droite, "Halte on ne passe pas". "Pourquoi ? c'est dangereux ?" "Non, le général se garde la page de droite pour pouvoir faire son entrée quand il veut". Et ça commence à s'accumuler à gauche, à gronder, à se rebeller. A une heure où le problème des frontières se pose, que des dictateurs sévissent, ce petit album dessiné au feutre, avec ses personnages rigolos (j'adore leurs trognes), son air de pas y toucher, en dit bien plus qu'il n'en a l'air. On peut le voir aussi au premier degré comme un livre-jeu où on suit chaque personnage de page en page. Et enfin, on peut même l'intégrer dans le débat où les auteurs jeunesse sont un peu malmenés (et oui, la littérature jeunesse, ce n'est pas vraiment de la littérature hein !) avec le mot de la fin du général "J'abandonne cette histoire. Finalement, qui veut être le héros d'une histoire pour enfants ?".

"Halte, on ne passe pas !" - Isabel Minho Martins et Bernardo P. Carvalho - Éditions Notari (j'en parle souvent, je n'ai pas d'actions chez eux, ils publient juste de très bons livres).

DSCF4869

halte1

halte2

halte3

halte4