Un gros de coeur pour ce petit livre dont j'aurais aimé prendre en photo toutes les pages tant elles sont toutes pertinentes. Le rapport au temps est quelque chose d'ambigu, on trouve qu'il passe trop vite ou trop lentement, il est notre ennemi ou notre allié, il laisse des marques ou apporte des changements positifs (et moi je culpabilise de dire aux filles d'être efficaces alors qu'elles ont bien le temps de l'être en vrai (mais bon le matin, le timing est serré quand même !).
"Avec du temps" d'Isabel Minhos Martins et Madalena Matoso - Traduit du portugais par Fanny Cauvin - Thierry Magnier

2016-03-20_0007temps3temps1temps2

Comme album sur les soeurs, il y a celui-ci qui est une référence. En voilà un autre en passe de devenir une future référence, quand le lien entre soeurs se distend avec l'arrivée de l'adolescence de la grande et la fin des jeux d'enfants, des centre d'interêts communs et ce constat (qui fonctionne aussi très bien du côté des parents) "mais depuis quand est-elle devenue si grande ?".
"Ma grande soeur et moi" de Simona Ciraolo - Gallimard jeunesse.

2016-03-20_0015soeurs1soeurs2soeurs3

Et pour finir, un livre plus atypique avec un graphisme peut-être moins facile d'accès mais que je trouve très beau avec un super texte. Il y a autant de maisons qu'il y a des familles et autant de façons de les habiter : la maison de Matteo toute petite mais où onze personnes vivent dedans ; la maison de Sindel qui n'en est pas vraiment une, plutôt une caravane et pourtant il dit "je rentre à la maison"; celle de Mimmo qui sent tout le temps le chou-fleur ; celle de Lillo qui est au bord de la mer et même si ce n'est pas vrai, ça donne envie ; celle de Simone que tout le monde appelle la maison du silence ; celle de Marco qui est un hôtel et celle de Claudia qui est celle qu'elle imagine habiter quand elle sera grande.
"Les maisons des autres enfants" de Luca Tortoloni & Claudia Palmarucci - Traduit de l'italien par Muriel Morelli - Cambourakis

2016-03-20_0022maison3maison1maison2