Gros coup de coeur ! Un vrai bijou formel et narratif, sorte de croisement improbable entre "Peter pan", "Freaks" et "Inception".
Jacob, 16 ans, voue une admiration sans borne à son grand-père et aux histoires qu'il raconte. Jacob sait qu'en tant qu'enfant juif, son grand-père a été caché sur une petite île anglo-saxonne pendant la guerre. Il adore que son grand-père lui raconte son passé tout en réinventant l'Histoire avec monstres, enfants aux dons surnaturels et autres inventions (croit-il)... Puis son grand-père meurt dans de bizarres circonstances. Pour ne pas devenir fou, Jacob décide d'aller sur cette île tant de fois racontée, une sorte de retour aux sources. Et là le récit s'intensifie pour basculer dans le fantastique, s'accélérer, s'opacifier, se noircir à mesure qu'il avance. On passe de l'insouciance de l'enfance à la peur. On peut y voir l'allégorie du nazisme et de la persécution des juifs, mais aussi, un récit initiatique sur le passage à l'age adulte. L'ouvrage est étayé de vieilles photos noir et blanc ce qui participe au charme et à l'ambiance du livre et en fait un très bel objet.
"Miss Peregrine et les enfants particuliers" - Ransom Riggs (traduit de l'américain par Sidonie Van den Dries) - Bayard - dès 13-14 ans.
Sur le site de l'éditeur.

2012-05-31_0002
2012-05-31_0004
2012-05-31_0005