Un de mes premiers coups de coeur jeunesse 2013, un joli croisement entre l'univers fantasque de Roald Dahl et le gothique intemporel des Orphelins Baudelaire.  On y suit quatre enfants orphelins surdoués (chacun avec des compétences complémentaires, qui avec un sens de la mémoire formidable, qui avec un sens du pratique redoutable et même une dont on doute des compétences avant qu'elles ne se révèlent à la toute fin), soudés, volontaires et unis sous l'appelation "le mystérieux cercle Benedict". Benedict comme le professeur Benedict qui les recrute pour sauver le monde (ni plus ni moins) menacé par un savant fou et mégalo qui souhaite commettre un grand lavage de cerveau général pour asseoir son pouvoir.J'ai adoré le savant dosage entre suspens et humour et la famille improbable que ces 4-là finissent par constituer.

"Le mystérieux cercle Benedict" de Trenton Lee Stewart (traduit de l'américain par J-B Dupin) - Bayard Jeunesse - A paraitre le 14 février. Dès 11 ans.

2013-01-13_0001