Ma fille peut disserter sur les prouts de nez mais elle peut aussi pondre ça (j'aime le grand écart):

Poème de campagne

Quelque part dans l'aube
Des terriers se révèlent
Et dans les fougères veillent
La mère et ses petits.

Dans les fermes écartées
Quelques pelages roux
Dérobent les oeufs
Aux volailles terrifiées

Et sans voir dans l'ombre
La vipère qui file,
Les saisons se défilent
Et la perdrix s'enfuit.

IMG_4450
L'artiste et son autoportrait en Lego.