Le gars Larcenet a plus d'une corde à son arc, il passe de Microcosme à Blast, du Retour à la terre au Combat ordinaire, du léger au plus grave avec une facilité et une évolution de son style graphique assez bluffante. Et là, paf !, la claque. Il fait dans l'adaptation littéraire, le noir qui colle à l'humain : la mise en image du "Rapport de Brodeck" de Philippe Claudel. Au lendemain de la guerre, dans un pays touché et meurtri, un étranger va payer de sa vie l'unique fait de n'être pas d'ici, exécuté par les hommes du village. La communauté confie à Brodeck, ancien déporté, qui n'a pas fait partie des exécuteurs, la lourde tâche de rapporter à qui de droit ce qui s'est passé "pour que ceux qui le liront comprennent et pardonnent". Mais LA vérité n'est peut-être pas celle qui est bonne à dire et tout un jeu de pressions, de compromission se met en place. Visuellement, c'est très noir ce qui rend bien l'atmosphère oppressante de ce presque huis-clos dans ce village. L'Homme n'est pas toujours beau à voir. Très fort !
"Le rapport de Brodeck - Tome 1 - L'autre" de Manu Larcenet d'après le roman de Philippe Claudel. Dargaud.

 

brodeck1

brodeck2