Je ne sais plus trop où donner de la tête tellement les nouveautés enthousiasmantes commencent à débouler.

2012-09-23_0003
L'ourse se languit de son bel oiseau parti migrer sous les tropiques à l'aube de l'hiver. Elle lui écrit des lettres pleines de douceur, d'amour, de manque puis décide de le rejoindre et aux chiottes l'hibernation ! C'est le récit de son voyage vers son amoureux qu'on suit aux travers de ces lettres. Une petite pépite texte & images ! Et merci Marie pour la jolie surprise !
"Lettres de l'ourse" de Marie Caudry et Gauthier David - Autrement.

2012-09-25_0006
J'avais adoré "Une chanson d'ours", revoilà l'adorable duo papa ours/petit ours reparti dans une folle course poursuite qui les mènera du Bon Marché enneigé aux îles tropicales. Encore plus charmée que le précédent, ça grouille de détails et on en prend plein les yeux.
"Coquillages et petit ours" de Benjamin Chaud - Hélium

2012-09-25_0005
Quand les parents disent "non, pas de chat !", qu'ils ne s'étonnent pas que Clémence ramène un lion (un peu indomptable, il faut le dire). Ce dernier, très autonome, fait ses besoins dans de grosses litières (voitures décapotables garées dans rue), trouve sa nourriture tout seul et ne coûte pas cher en croquettes (se nourrit de voisins et de petits camarades de sa maîtresse). Le texte est tout en décalé se qui fait bien rire les enfants (et leurs parents).
"Les lions ne mangent pas de croquettes" de André Bouchard - Seuil jeunesse.

2012-09-23_0002
Là aussi, j'avais aimé les premières aventures de Charles. Il revient, toujours aussi poète, toujours aussi empêtré de ses ailes mais cette fois il cherche un ami. Il décline l'offre des coccinelles, trop éphémères, lui qui cherche un ami pour la vie. Il se reporte sur un géant cyclope et, là, mauvaise pioche ! Je ne vous dévoile pas la fin, mais bon, l'amitié est un sacré cadeau ! Le très grand format rend justice aux très belles illustrations.
"Charles prisonnier du cyclope" de Alex Cousseau & Philippe-Henri Turin - Seuil jeunesse.

2012-09-25_0004
Et parce qu'il me fait marrer avec ses parodies de contes, revoilà Émile Bravo et ses ours nains. Quand Blanche-Neige rencontre Peau D'Ane qui  rencontre Peau d'ours qui rencontre les Musiciens de Brême qui rencontrent le Grand Méchant Loup... bref, ce melting-pot est réjouissant et j'adore l'air constamment paniqués des sept ours !
"Mais qui veut la peau des ours nains ?" - Emile Bravo - Seuil jeunesse.