27 septembre 2016

Selflis#21

En cours : "Ada" d'Antoine Bello - Gallimard.Ada est une intelligence artificielle capable d'écrire des romans. Elle a disparu et un inspecteur mène l'enquête. Le pitch m'emballait, j'avais aimé "Les falsificateurs" du même auteur mais le style patine un peu (trop de travail de documentation mal dissimulé) et je suis un peu déçue. Enregistrer Enregistrer Enregistrer
Posté par tonyktl à 21:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 août 2016

Selflis#19

Voilà un roman plus que surprenant qui vous tient en haleine dès le départ et bascule votre vision de l'histoire au milieu du livre, l'air de rien. Rosemary est une jeune femme qui s'est construite (ou pas) sur le dos d'une histoire familiale difficile. Alors qu'elle avait 5 ans, sa sœur avec qui elle était fusionnelle disparait. Suite à ça, la cellule familiale explose, la mère déprime, le frère fugue, le père boit et Rosemary se mure dans le silence. La maison qui n'était que bruit, vie et joyeux bazar sombre dans la catatonie.... [Lire la suite]
Posté par tonyktl à 15:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 mai 2016

Selflis#16

Lire cet homme me donne l'impression d'être plus intelligente. Pour moi qui ai du mal à lire en ce moment, c'est parfait, je picore des chroniques, des articles, des critiques, de l'érudition bien dosée, des mots toujours parfaits. Je savoure..."Il est avantageux d'avoir où aller" d'Emmanuel Carrère - P.O.L.
Posté par tonyktl à 23:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
28 avril 2016

Lecture en cours

Si vous ne l'avez jamais vu, je ne peux que vous encourager à regarder le film "Moi, toi et tous les autres" de Miranda July qui m'avait enthousiasmé à sa sortie. Du coup, le premier roman de Miranda July m'intriguait. On y retrouve son grain, ses personnages à côté de la plaque et pourtant complétement frontaux. Ils sont à la limite de subir leur vie et sans peut être s'en rendre compte, ils la prennent carrément à bras le corps avec un côté cash déconcertant."Le premier méchant" de Miranda July - Flammarion - traduit de l'américain... [Lire la suite]
Posté par tonyktl à 22:32 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
12 février 2016

Selflis # 11

A mi-chemin entre le roman et le thriller, voilà une enquête addictive qui vous emmènera dans les replis sombres de l'âme humaine, à la frontière de l'irrationnel. Tout commence par le suicide d'une jeune femme, ex-enfant prodige, dont le père est un cinéaste culte, secret, à la filmographie sulfureuse. Un journaliste va chercher à comprendre ce qui s'est passé, bientôt rejoint par une sdf perspicace et un beau gosse énigmatique. Le ton (notre journaliste est savoureusement sarcastique), l'ambiance (noir c'est noir !), la forme... [Lire la suite]
Posté par tonyktl à 20:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 décembre 2015

Selflis#10

Maryse Choisy (1903-1979) était l'alter ego d'Albert Londres, Jack London ou Alexandra David-Neel soit une journaliste de terrain, d'immersion, une Florence Aubenas du début de siècle (dans l'oreillette on me dit de préciser "du XXe siècle" car j'ai tendance à oublier qu'on a changé de siècle en cours de route).  Dans "Un mois chez les filles", elle fait le tour des claques, maisons closes et autres bars à filles des années 30. Plus tard, elle infiltrera aussi le très monacal Mont Athos en se travestissant en homme. Puis après... [Lire la suite]
Posté par tonyktl à 21:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 octobre 2015

Self lis #5

J'avais envie d'une lecture doudou, un truc léger. Alors se plonger dans le swinging london des 60's, dans les comédies de la BBC, dans les histoires d'amourettes rétro, bref lire "Funny Girl" de Nick Hornby me semblait tout indiqué ! Et si vous aimez cette ambiance, cette époque, je vous conseille l'excellente série "The hour"."Funny girl" de Nick Hornby - traduit de l'anglais par Christine Barbaste - Editions Stock.
Posté par tonyktl à 12:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2015

Self lis #3

Toute une vie en 185 pages. Une vie discrète à mots comptés, en phrases courtes, la vie de Tess, grandie en Irlande dans les années 40-50 puis émigrée aux Etats-unis.  Une vie sans vagues mais une vie sensible. J'ai beaucoup aimé."Academy street" de Mary Costello - Traduit de l'anglais (Irlande) par Madeleine Nasalik - Editions du Seuil.
Posté par tonyktl à 21:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2015

Lecture quasie finie

En 2010, une journée d'été particulièrement chaude dans le sud des Etats-Unis et un fait divers tragique. Voulant se rafraichir, plusieurs adolescents se noient dans le fleuve et, personne ne sachant nager, leurs familles impuissantes sur le bord, assistent au drame. Ils sont noirs, pauvres et l'histoire fait que peu de noirs aux Etats-Unis savent nager (la ségrégation des piscines est passée par là). On suit la journée de façon chronologique, alternant avec chacun des protagonistes et on se sent terrassé par la fatalité qu'on sent... [Lire la suite]
Posté par tonyktl à 14:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 août 2015

Lu en 2015

Gros coup de coeur pour ce très beau roman d'initiation, d'amitié, de famille où l'on côtoie l'adolescence, sa naïveté et la prise de conscience du monde adulte, le deuil, l'amour impossible, l'amitié hors norme, la sororité décevante... New-Jersey, années 80 : June a 14 ans, un physique ingrat, un goût démodé pour l'époque médiévale, pas d'amis si ce n'est son oncle Finn, homosexuel et peintre, qu'elle idolâtre. Finn meurt de cette maladie qui se chuchote, dont on n'ose pas parler : le sida. Et le coupable idéal est Toby, l'"ami... [Lire la suite]
Posté par tonyktl à 21:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]